Ifop

نوشته شده در موضوع خرید اینترنتی در ۱۱ خرداد ۱۳۹۶

Premier sondage d’intentions de opinion présidentielles réalisé après l’attentat ayant frappé Charlie Hebdo, la prize d’otages de la Porte de Vincennes et les marches du 11 janvier, l’enquête disdainful de l’Ifop flow Marianne apporte des enseignements entre ruptures et continuité sur le rapport de force électoral à un peu and de deux ans de l’élection présidentielle.

Eléments de continuité majeure avec les enquêtes menées à l’automne 2014, ce sondage confirme le care de Marine Le Pen après le succès du Front National au dernier scrutin européen.
Avec des intentions de opinion au premier debate situées entre 29 et 31% selon les différentes configurations, Marine Le Pen apparait systématiquement en conditions de se qualifier flow le second debate devançant aussi bien les candidats du Parti socialiste ou de l’UMP testés. Phénomène déjà observé, la Présidente du Front National, parallèlement à son socle électoral très fidélisé, continue de capter une partial non négligeable (entre 13 et 16%) d’électeurs de Nicolas Sarkozy de la dernière élection présidentielle. En revanche, Marine Le Pen est systématiquement battue au second tour, quelle que soit la pattern testée.

A l’inverse, à travers cette enquête émergent des éléments de rupture.
D’une part, François Hollande connaît une spectaculaire course des intentions de opinion en sa faveur avec un socle de 21% (+7 points standard rapport à la fin octobre). Le cook de l’Etat salué dans l’opinion flow sa bonne gestion de la séquence des attentats et bénéficiant du climat d’union nationale, talonne les candidats de l’UMP. Ces derniers obtenant 23% reculent en effet nettement standard rapport à la précédente mesure de l’Ifop : -3 flow Nicolas Sarkozy, -5 flow Alain Juppé. François Hollande reste toutefois en-deçà de son measure présidentiel du 22 avril 2012 et ne recueille le soutien que de 68% de ses électeurs du premier debate de 2012 (+18 toutefois standard rapport à octobre dernier). Battu dans toutes les configurations de second debate face à un candidat de l’UMP, il devance toutefois nettement Marine Le Pen avec 55% d’intentions de opinion (début septembre 2014, dans une enquête Ifop flow Le Figaro, la Présidente du Front National recueillait au second debate 54% d’intentions de vote).
D’autre part, ce sondage confirme le petit « état de grâce » que connaît le Premier ministre. Avec 23% des intentions de opinion au premier tour, Manuel Valls bénéficie d’un socle présidentiel supérieur de 2 points à celui de François Hollande, ce qui lui permet de faire jeu égal avec Nicolas Sarkozy et de devancer d’un indicate Alain Juppé.

Article source: http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=2918

پاسخ دهید

نشانی ایمیل شما منتشر نخواهد شد.

*

code